CARDIOPATCH News

Avancer sur une solution de médecine régénératrice cardiaque pour l’infarctus du myocarde

  • Les partenaires du projet CARDIOPATCH se sont réunis le 17 juin pour discuter des avancées scientifiques réalisées dans chaque WorkPackage et des prochaines étapes à franchir

 

  • L'objectif principal du projet CARDIOPTCH est de concevoir et développer une thérapie innovante pour le traitement des maladies cardiovasculaires

 

Le but du projet CARDIOPATCH, cofinancé par le Programme Interreg Sudoe via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), est de travailler depuis ses débuts sur une solution thérapeutique innovante pour les patients atteints d'infarctus du myocarde : un patch intelligent de cellules souches capable de régénérer les tissus endommagés par ce type de maladie cardiovasculaire.

Afin de faire le point sur l'état d’avancement des workpackages, les partenaires du consortium se sont réunis virtuellement le 17 juin dernier lors de la quatrième réunion scientifique. Chaque partenaire a rendu compte des progrès réalisés au cours des derniers mois dans les modules de travail sur lesquels il travaille et a présenté les prochaines étapes à franchir.

La première intervenante était la chercheuse Dr Marta Costa du partenaire IBET. Elle a expliqué le travail effectué dans le WP3, qui consiste à développer des technologies et des protocoles pour la production et la caractérisation standardisées des différents types de produits thérapeutiques pour la médecine régénératrice cardiaque qui sont en cours de conception dans le cadre du projet CARDIOPATCH. Elle a montré comment leur équipe optimise un bioprocédé pour la production et la purification d'ADSC génétiquement modifiées (cellules stromales dérivées du tissu adipeux).

Ensuite, le Dr Anne-Catherine Prats, co-directrice d’équipe à l’INSERM qui travaille pour le CHUT, a rapporté les principaux résultats obtenus ces derniers mois sur l'augmentation du potentiel thérapeutique cardioprotecteur et pro-angiogénique des lADSC grâce au transfert de gène. Elle a également mentionné les prochaines étapes à suivre, y compris la livraison de nouveaux échantillons au partenaire IBET.

Le Dr Mariana Almeida du partenaire GENIBET a ensuite présenté les avancées réalisées sur l'évaluation de la préparation et de la conformité des protocoles utilisés pour la croissance cellulaire dans le cadre de leurs travaux dans le WP4 : « Évaluation de la conformité des ATMP dans les protocoles développés ».

Par la suite, le Dr Coline Pinese, du partenaire IBMM, est intervenue pour faire le point sur leurs travaux dans le WP5. Elle a détaillé comment son équipe fonctionnalise la membrane collagène du patch avec des facteurs protéiques impliqués dans la cardioprotection et l'angiogenèse.

Ensuite, le Dr Beatriz Pelacho, coordinatrice scientifique du projet, a représenté les partenaires FIMA et CUN pour analyser les avancées réalisées sur les Work Packages 6 et 7 et comment sera déterminé le potentiel thérapeutique des patchs cellularisés et fonctionnalisés dans un modèle préclinique porcin d'infarctus du myocarde.

Enfin, les chercheurs Dr Uzuri Urtaza et Dr Mikel Garmendia, de Leartiker, ont présenté les avancées réalisées dans les WP8 et 9 concernant le développement d'un nouveau support roulant de collagène pour l'implantation cardiaque par mini-thoracotomie et la création d'un système 3D pour la culture et le transport du patch cellularisé.

Dirigé par Clínica Universidad de Navarra (CUN), CARDIOPATCH comprend des partenaires d'Espagne, de France et du Portugal : CIMA Universidad de Navarra, via la Fondation pour la recherche médicale appliquée, Leartiker Technology Center, Institut de Recerca de l'Hospital de la Santa Creu i Sant Pau, l'agence de communication GUK, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse, l'Université de Montpellier (UM) - Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM), GenIbet Biopharmaceuticals et l'Instituto de Biologia Experimental e Tecnológica.

Projet Cardiopatch

Le réseau CARDIOPATCH a été initié dans le but de progresser dans le domaine de la médecine régénératrice cardiaque et de l’impression 3D appliquée au traitement de l’infarctus du myocarde.

Le projet CARDIOPATCH est cofinancé par le programme Interreg Sudoe au travers du Fond européen de développement régional (FEDER).

Le projet CARDIOPATCH est cofinancé par le programme Interreg Sudoe au travers du Fond européen de développement régional (FEDER).

Tweets récents

Los valores de #CARDIOPATCHProject describen la filosofía de trabajo de sus miembros y reflejan la visión colaborativa y su misión.

#CARDIOPATCH es…

✨Inspirador y dinámico
✨Abierta
✨Apasionado
✨Participativa
✨Excelente

👉 https://bit.ly/3hnzxMb

#Interreg

#CARDIOPATCHProject’s values describe the work philosophy of its founder’ members and reflect the joint vision and mission statements.

#CARDIOPATCH is...

✨Inspiring and dynamic
✨Open
✨Passionate
✨Engaging
✨Excellent

👉 https://bit.ly/3hnzxMb

#Interreg

#NUEVOEVENTO | No te pierdas la nueva edición de #BiomedicaOnTheMove el 25 de mayo.

Descubre las aplicaciones médicas del futuro y encuentra oportunidades de networking en el evento virtual.

Regístrate aquí 👉 https://bit.ly/3tCxVRc

Load More...

2021 © cardiopatch.eu. Legal notice / Privacy policy / Cookies policy